Marques

  • Absolue Créations

    Absolue Créations

    Dans les années 90, Alain YZEMBAR, audiophile en quête d’absolue décide de créer sa marque afin d’incarner la haute fidélité. Apres 10 ans de recherches et d’expérimentations dans la confection de câbles, en 2009, il développe sa première série de câbles haute définition avec l’objectif de proposer la restitution intégrale et absolue de l’ensemble de l’information du signal. Les recherches, développements, expériences, et exigences d’Absolue Créations sont orientés sur le traitement de la rapidité de transmission.

        « Un câble rapide respecte les plus infimes nuances de la musique et favorise une plus grande lisibilité, une variation plus variée des lignes mélodiques et les subtilités de couleur et de rythme. Ce facteur permet aux sources, aux électroniques et aux enceintes acoustiques de s’effacer totalement, afin de laisser l’émotion des enregistrements s’exprimer pleinement. » L’émotion prend vie dans une musicalité accomplie.

    Comment transposons-nous cet engouement pour les câbles ? Absolue Créations considère et définit les câbles comme un maillon à part entière de tous les systèmes, et comme un élément indispensable dans un système audiophile haute définition ou professionnel de reproduction sonore. Grâce à un développement ambitieux, reposant sur des fondements techniques modernes, Absolue Créations a développé 6 gammes complètes de produits destinés aux audiophiles et aux mélomanes amoureux de la musique les plus exigeants. À cette gamme s’ajoutent des liaisons indispensables tels que cordon USB, Ethernet RJ45, barrettes et câbles secteur. Tous ces produits incarnent l’aboutissement des recherches de la marque en terme de reproduction sonore. Des notes les plus pures aux silences les plus profonds, l’émotion prend vie dans une musicalité accomplie.

  • Accuphase

    Accuphase

    The Beginnings of Accuphase
     
    - The founding of Kensonic
    In 1972, the brothers Nakaichi and Jiro Kasuga left Trio-Kenwood Corporation (currently JVC Kenwood) to form a separate company dedicated solely to the manufacture of audio products. Rather than opting for mass production with its inevitable compromises, the founders, along with a small number of like-minded colleagues, decided from the outset to create only a smaller run of components that focused on impeccable sound quality and that were a representation of their own ideals for music reproduction. Design, manufacture, sales, and service all were to be carried out in-house.

    Over the course of one year until the introduction of the first products, the private home of Jiro Kasuga in the Ota district of Tokyo actually served as an office and the location where design work was going on. At the time, stereo reproduction of music had just become widespread in Japan, and the audio industry was flourishing, but its output was limited to mass-produced general-appeal products. There was practically no manufacturer specializing in high-end audio. Accuphase was born with the dream doing just that, aiming to create high-end audio components that would be ranked among the best in the world.

    - From Kensonic to Accuphase
    Kensonic Laboratory, Inc. had originally been releasing its products under the brand name Accuphase, but on the occasion of its 10th anniversary the company was renamed to Accuphase Laboratory, Inc., thereby unifying the brand and company name. The word Accuphase was adapted by taking the prefix ACCU from the word "accurate" and combining it with PHASE which is an important factor that relates to the innermost essence of audio technology. The unusual and somewhat difficult to pronounce name was a complete unknown in the beginning, and the company was often thought to be foreign rather than Japanese.

    In June 1973, one year after its formation, Accuphase moved to newly built premises in the Aoba district of Yokohama where the company is still located today. In August of the same year, the long awaited first models went into production: the separate power amplifier/preamplifier combo P-300 and C-200, soon followed by the AM/FM tuner T-100. Utilizing only top-quality parts and innovative circuit design, and built with uncompromising attention to craftsmanship, these products delivered amazing performance and optimal sound, but their price tag was quite out of the ordinary as well...

    Nevertheless, the market received them with nothing short of enthusiasm. Their impeccable sound and excellent build quality were showered with praise and earned them many awards including the Gold Prize for the P-300 in the "Japan Compo Grand Prix" (awarded by Radio Gijutsu Inc.) in the autumn of 1973. They became the starting point of Accuphase's impressive track record that continues to this day, and they signaled the dawn of high-end audio in Japan.

    - Dedicated to the pursuit of quality
    Ever since its beginnings, Accuphase has been focused on the true high end, aiming to create outstanding products and become one of the leading brands in the world of audio. This aim was achieved through the dedicated and unwavering pursuit of quality. Our sincere attitude and serious stance are reflected in products that maintain full traceability also after they enter the market, and that are designed to deliver beautiful sound and top performance over the course of many years of ownership.

    Accuphase products that embody this design philosophy have earned the highest praise from audiophiles around the globe and are trusted and loved by a community of loyal owners. Over the course of 40 years and starting with the initial three (C-200/P-300/T-100), more than 240 models (averaging six models per year) have been introduced.

    Each and every one of these has been designed, built, and sold according to a consistent policy, namely to create products with high added value, backed by sophisticated technology. Reflecting innovative design and offering the ultimate in reliability, many Accuphase products have become legendary milestones in the history of audio. This is demonstrated by countless awards and honors bestowed on them by audio publications and industry web sites all over the world.

  • Atacama

    Atacama

    The business began as a partnership in 1969 as a sub-contract engineering company specializing in high quality aerospace work and became a supplier to prestigious companies such as Rolls Royce, GEC and British Aerospace. The business was incorporated in 1976 and continued in this industry until the late eighties.

    From the very early days, it had always been the ambition of the then Managing Director, Mr Ron Sambell, to manufacture our own commercial product. The sub-contract market had always been unpredictable and by producing our own branded products it was clear that we could plan our future more easily and therefore be in control of our own destiny, rather than rely on others. The early products had moderate success, but in 1987 the company began to develop an innovative design of Hi-Fi speaker stand. The initial reaction to the design from local specialist retailers was very encouraging, and manufacturing began that year on a very small scale as part of a pilot marketing campaign. Unfortunately the project was shelved in 1988 as our manufacturing capacity on our core business was overwhelmed.

    In 1989, Ron Sambell's son, Carl Sambell (thats me!) joined the company. I had a background of Engineering as well as Sales and Marketing experience which I quickly put to good use. Soon after, the boom times of the late eighties turned into the deep recession of the early nineties and survival was the name of the game. Our customer base had reduced considerably and hard times were to come. It was quite clear that if remedial action was not taken soon the company would not be able to continue. When finances are under pressure and amidst recession, the last thing to think about is launching a major marketing campaign on a new and unproven product, but this is exactly what had to be done. In 1992 we began a fresh appraisal of the speaker stand design we first looked at nearly 5 years earlier and the companies future was gambled on the success or failure of this project.

    It was quite clear from the outset that our design was different to anything else that was on the market at that time. The competition were offering industrial looking products that were fairly costly. The problem when designing a speaker stand is that it firstly needs to be functional, i.e. it needs to be sonically dead and be able to absorb the vibration from the speaker that it supports. Functionality is reasonably easy to achieve, but trying to combine functionality with visual appeal is not so, particularly when you consider that this type of product is likely to be sitting in someone's lounge. The design brief was clear, design a high performance speaker stand whilst creating a product that was aesthetically pleasing to the eye and at the same time retain a competitive price point. The first product to emerge in 1992 was the ‘SE' series of speaker stands, launched under the new ATACAMA  brand name.

    An ambitious sales and marketing campaign was began including national advertising in the specialist press, sales visits to all the independent dealers in the country,  samples sent to all larger potential accounts and to journalist within the consumer electronics industry  Mail shots were sent to known UK and overseas distributors.  One model within the ‘SE' series, the SE24,  was given particular attention by the Hi-Fi Press and in June 1993 was awarded a ‘BEST BUY' by the highly respected magazine ‘Hi-Fi CHOICE.  The SE24 proceeded to win the same ‘Best Buy' award for a further 2 years running, then in 1996 was awarded the ‘Hi-Fi Accessory of the year by the British Federation of Audio. In the same year the largest magazine within the UK industry, What HiFi? awarded the SE24 a ‘MUST HAVE PRODUCT' and was presented with the award at a ceremony held at The Hilton, Park Lane, London.

    From these early days the company grew from strength to strength and in 2001 Atacama launched the Equinox Series of equipment support to compliment our award winning speaker stands. Within a few years Equinox became the equipment support of choice, winning PRODUCT OF THE YEAR in What HiFi S & V for 5 consecutive years, 2004 until 2008.

    Atacama had always been a manufacturer of metal and glass products, but in 2011 the next major development happened when Atacama invested in a new plant to process wood and in particular Bamboo composite.  With this new material it created even greater design opportunities whilst offering our customers an ecological alternative to traditional hardwoods. In 2012 & 2013 the Eris Eco 5 won Equipment Support of the year, followed by the Evoque Eco 60-40 and Moseco Speaker Stand in 2014.

  • Atohm
  • Atoll

    Atoll

    La Société ATOLL fut Créée en Septembre 1997 par Stéphane & Emmanuel DUBREUIL. Le constat à cette époque faisait apparaître un manque certain de produits audiophiles à des prix abordables. Notre gamme de départ comprenait : IN50 – IN80- PR100 – AM50 – AM80

    Après un démarrage encourageant dès l'été 1998, aidé par quelques très bons articles de presse et un réseau de revendeurs convaincus, fut lancé un nouveau modèle : l' AM100. Puis suivi, fin 1998, le lancement de la ligne des lecteurs de CD (CD50- CD80 – CD100) pour compléter la gamme.
    Fin 1999, sortie de la gamme des amplis 3 canaux (AV50 – AV80 – AV100), dédiée principalement aux applications Home-cinéma.

    En fin d'année 2000 sortent 2 produits phares de notre gamme actuelle : l'IN100 et le PR200. Sont également mises sur le marché les différentes options : finition couleur ALU naturelle et Télécommande (octobre 2000). A cette époque, les contraintes de stockage, de facilité de production et d'organisation font ressentir le besoin d'investissements dans une unité de production plus grande et plus adaptée. La Société emménage dans son nouveau bâtiment début octobre 2001. C'est également à cette époque qu'est lancée le Tuner TU80.

    Au vu de l’emballement du marché du Home-cinéma dans ces années, la société s’engage alors dans un projet important qui demandera prés de 3 ans d’effort, de recherche et d’investissement (ATOLL est alors la seule Compagnie française de Haute Fidélité à avoir des licences Dolby et DTS) : le PR5.1 voit le jour courant 2004. Produit atypique sur le marché du Home Cinéma avec une interface utilisateur simplifié et surtout une musicalité exceptionnelle pour un préampli Audio/vidéo, il rencontre un succès immédiat auprès des amateurs de musique comme de home cinéma. La gamme multicanal sera étendue l’année suivante par l’arrivée de l’AV500, bloc 5 canaux entièrement pensé comme un amplificateur Haute Fidélité dédié au Home-Cinéma.
        
    En 2005, fort de notre présence sur le marché de gamme moyenne, le choix est fait de proposer des produits plus haut de gamme, permettant aux amoureux de la marque de trouver des éléments allant plus loin en terme de musicalité et offrant de nouvelles perspectives avec des enceintes plus importantes. La gamme IN200, PR300 et AM200 puis CD200 (2006) était lancée, là encore avec un succès encourageant. Les années suivantes (2007 et 2008) nous ont permis de retravailler entièrement les produits existants : sortie des lecteurs CD en version MK3, nouvelle gamme SE. Une constante amélioration au service de la qualité, de la fiabilité et de l’exigence de nouvelles demandes

    Fin 2008, marque notre volonté de nous étendre vers les produits d’entrée de gamme avec l’arrivée de l’IN30. Produit innovant qui grâce à sa fabrication entièrement française se place parmi les tout premiers produits audiophiles du marché de la Haute Fidélité. Largement récompensé par la critique (Meilleur Achat, Diapason d’Or…) et par les consommateurs, il est une vitrine de notre savoir-faire. L‘IN30 est suivi quelques mois plus tard par le lecteur CD30.

    Avec l’expansion de la musique dématérialisée, nous nous sommes efforcés à développer un produit susceptible de faire la liaison entre les fichiers numériques et les maillons d’un système Hifi. Le DAC100 (sorti fin 2009) répond à toutes les exigences, tant techniques que pratiques et à un prix réellement abordable.

    Les années 2010 et 2011 marquent notre entrée dans l’univers du Très Haut de Gamme avec le lancement de l’IN400 et du CD400. Très vite, la gamme 400 s'enrichit d'un préampli PR400 et d'un bloc de puissance AM400. C'est en 2012, croyant en l'essor de la musique dématérialisée, qu’Atoll se lance dans la distribution de lecteurs réseaux - ST100 et ST200 complétant ainsi notre offre de produits couvrant l'ensemble des moyens d'écoutes de la musique. L'offre en musique dématérialisée sera complétée par des appareils tout en un - SDA100 et SDA200 en 2014. Désireux de toucher un public plus large et soucieux des nouvelles demandes, ATOLL développe et lance en 2014/2015 tout un ensemble de produits dans des formats MIDI : préampli /DAC - HD100/120, amplificateur - MA100, lecteur de CD - MD100, Streamer - MS100.

    2016 marque un moment important avec d'une part des travaux d'extension du bâtiment (ajout de 600m2 d'atelier/bureaux) et d'autre part le lancement de l'IN300 qui augure des futures orientations de l'ensemble des produits de la marque.

    2017 - ATOLL fête ses 20 ans ! Aujourd'hui, les produits ATOLL sont distribués dans près de 80 magasins en France et exportés dans plus d'une trentaine de pays dans le monde. La gamme comprend 41 produits ainsi que plusieurs options possibles (cartes phono, carte numérique, télécommande, finition noire ou alu naturel). Notre passion est toujours présente et nous poursuivons toujours les mêmes objectifs fixés au départ.

  • Audio Technica
  • Audiolab
  • Audioquest
  • Auralic
  • Beyer
  • Bluesound
  • Bowers & Wilkins

    Bowers & Wilkins

    Années 1960 : Des origines modestes
    Située au Sud de l’Angleterre, la ville côtière de Worthing n’a peut-être pas l’apparence d’un foyer d’expérimentation libre digne des années 1960, mais pour les amateurs d’audio, elle est devenue synonyme d’innovation. Les premières enceintes Bowers & Wilkins construites sur place au cours des premières années d’exercice de l’entreprise, ont permis aux amateurs de musique de découvrir des albums comme Sgt. Pepper et Pet Sounds restitués avec une profondeur et une clarté à la fois nouvelles et hallucinantes.

    1966 : Les débuts
    John Bowers commence à assembler des enceintes dans l’atelier de son magasin d’électronique de Worthing, au Sud de l’Angleterre.
    - 1966: P1. Première enceinte Bowers & Wilkins. Les bénéfices provenant des ventes de l’enceinte P1 permettent à Bowers d’investir dans un nouveau matériel d’étalonnage.
    - 1968 : Domestic Monitors. Les enceintes DM1 et DM3 sont lancées, pour permettre à un plus grand nombre de clients d’accéder à l’audio haute qualité, à un prix abordable.

    Années 1970 : Une décennie de jalons
    La décennie témoin d’une série de révolutions musicales, du disco au punk rock, sera aussi à l’origine de plusieurs jalons déterminants pour Bowers & Wilkins. L’entreprise adopte des formes de coffret galbées et de nouveaux matériaux pour ses membranes, comme la fibre d’aramide. Elle finira sur le lancement de l’enceinte 801, qui deviendra bientôt la référence de choix de nombreux studios d’enregistrement figurant parmi les plus grands au monde.
    - 1970: DM70. Avec son coffret galbé, la DM70 transforme la notion de conception des enceintes.
    - 1976: DM6. La première enceinte conçue par Sir Kenneth Grange et à adopter la membrane en fibre d’aramide.
    - 1977: DM7. L’enceinte DM7 libère le tweeter du coffret et servira de source d’inspiration au design  "Tweeter-on-Top," dont sont dotées nos enceintes haut de gamme actuelles.
    - 1979: 801. L’ère moderne de la haute-fidélité commence. Doté de haut-parleurs installés dans des compartiments séparés, l’enceinte 801 s’acquitte d’un réalisme inédit.

    Années 1980 : L’application de la science
    Un investissement considérable dans la recherche, aboutit à l’établissement par l’entreprise des installations dédiées à la R&D de Steyning. L’ère des super-vedettes de MTV et des stades remplis par les groupes de rock, donne envie à Bowers & Wilkins d’aller à contre-courant et d’introduire une enceinte à la fois petite et discrète : la "compact monitor" ou CM1.
    - 1981 : Fondation du centre de recherche Steyning Research Establishment (SRE). Le centre SRE est un véritable concentrateur d’innovation acoustique, où chercheurs et ingénieurs poussent l’étude de l’enceinte aux limites du possible.
    - 1987: CM1. Imaginée par Sir Kenneth Grange, l’enceinte CM1 a été développée grâce aux tous derniers progrès dans le domaine de la conception assistée par ordinateur.
    - 1987: Matrix 801. Enceinte initiatrice du concept Matrix. Cette structure de contreventement booste les performances des haut-parleurs, en réduisant les vibrations du coffret.

    Années 1990 : Réinvention des règles
    Les années 1990 seront marquées par la concrétisation spectaculaire du travail révolutionnaire de l’équipe de chercheurs de Steyning, avec le lancement du Nautilus™, enceinte qui bouleversera les notions préconçues en matière de conception d’enceintes. Elles le seront également par de grands lancements de produits aux deux extrémités du spectre et notamment, avec le dévoilement de la gamme d’entrée Série 600 largement plébiscitée et de la gamme porte-étendard Nautilus Série 800.
    - 1991: 600 Série. Poursuivant sur la voie du concept du Domestic Monitor, la gamme Série 600 rend la hi-fi de qualité accessible à un public plus vaste.
    - 1993: Nautilus. Résultat extraordinaire d’un programme de R&D sans restriction, le Nautilus continue d’influencer la conception de nos enceintes actuelles.
    - 1998: Nautilus 800 Série. La mouture de notre gamme porte-étendard lance les technologies Nautilus sur le marché commercial pour la première fois.

    Années 2000 : La hi-fi passe au numérique
    La décennie à laquelle nous devons l’iPod et les smartphones nous oriente vers le nouvel univers du numérique, avec le lancement du Zeppelin. Nous nous sommes également tournés vers le marché de la hi-fi embarquée à travers notre partenariat avec Jaguar, lançant une nouvelle technologie d’enceinte révolutionnaire sous la forme de dômes de tweeter en diamant.
    - 2004: PV1. La créativité s’exprimant sous la forme du coffret galbé atteint son apogée, dans le "Pressure Vessel™" (Caisson étanche) sphérique du caisson de graves PV1™.
    - 2006: Signature Diamond. Lancée pour commémorer notre 40èmeanniversaire, l’enceinte Signature Diamond est la première à être dotée de tweeters à dôme en diamant.
    - 2007: Zeppelin. Bowers & Wilkins entre dans l’ère du numérique avec le Zeppelin, notre enceinte pour iPod au galbe distinctif, maintes fois primée.
    - 2007: Car audio. Notre partenariat avec Jaguar marque notre première aventure dans l’univers de la hi-fi embarquée haut de gamme.

    Années 2010 : L’innovation en roue libre
    Les années 2010 seront marquées par l’évolution monumentale et apparemment omniprésente des technologies. Bowers & Wilkins n’échappera pas à cette tendance.
    - 2010: Série 800 Diamond. Tous les modèles de la sixième incarnation de notre enceinte porte-étendard accueillent le tweeter à dôme en diamant.
    - 2010: P5. Le casque P5 est une déclaration d’intention : un casque magnifiquement ouvragé, agréable à porter et encore plus agréable à l’écoute.
    - 2015: Série 800 Diamond. Entièrement remaniée, la toute dernière mouture de notre porte-étendard est dotée de nouvelles technologies révolutionnaires, comme la membrane Continuum™.
    - 2016 : 800 D3 et P9 Signature. Nous marquons notre 50ème anniversaire en lançant deux nouveaux porte-étendards, l’enceinte de référence 800 D3 et le casque P9 Signature.
    - 2016: EVA Automation. EVA Automation rachète Bowers & Wilkins. Jamais une start-up n’avait acquis une marque jouissant d’une telle présence à l’international.
    - 2017 : Casques PX. Le lancement du casque PX marque l’association de technologies numériques intuitives à une ingénierie du son de classe mondiale.

    Années 2020 : Le renouveau
    - 2021 : SoundUnited rachète le groupe Bowers & Wilkins.
    - 2021 : Nouvelle gamme 800 D4.
    - 2021 : Lancement du Zeppelin revisité.

  • Cabasse
  • Classé

    Classé

    « Il est certainement possible de mieux faire. » Ce sont ces mêmes mots que Mike Viglas a prononcés en 1979, le conduisant ainsi à collaborer avec l’ingénieur David Reich pour fonder Classé Audio. Mike savait travailler dur et aimer créer des solutions. Jeune immigrant grec débarqué à Montréal au Canada, Mike ne disposait que de peu d’argent, mais il avait en revanche beaucoup d’énergie et de détermination. Amoureux de son pays d’accueil, Mike a su créer les opportunités année après année, pour bâtir son succès.

    Mike était passionné par beaucoup de choses, en particulier par la musique. Son système hi-fi était vraiment haut de gamme et il adorait le montrer lors de soirées. Bien que personne ne puisse croire qu’une chaîne stéréo puisse coûter aussi cher, tout le monde s’accordait à dire que le son était incroyable. Mais l’inévitable se produisit. BOUM ! Les lumières clignotèrent, puis le silence, une odeur étrange imprégna la pièce et des particules précédemment contenues dans l’amplificateur à tubes sous vide bien-aimé retombèrent. Tandis que ses invités étaient affairés à retirer la poussière de leurs vêtements et cheveux, Mike, embarrassé, jura que cela ne se reproduirait jamais plus. Il était certainement possible de mieux faire.

    La question demeure la même de nos jours. Comment assurer à la fois performance et fiabilité avec de l’électronique haut de gamme ? Cette question était au cœur des préoccupations de Mike quand il rencontra David Reich, un jeune ingénieur talentueux qui fabriquait ses propres amplificateurs à semi-conducteurs. Mike fut instantanément séduit par le son de l’ampli de David et ensemble, ils entreprirent de relever ce défi. Ce fut la naissance de Classé.

    Leur premier amplificateur, le DR-2, vit le jour en 1980. C’était un amplificateur stéréo de 25 W fonctionnant en classe A (« Class A », en anglais) et qui inspira le nom de la toute nouvelle société. D’autres modèles suivirent et Classé acquit rapidement une réputation à la fois pour sa fiabilité et pour son son ouvert, naturel et fidèle.

    Quarante ans plus tard, Classé reste à la pointe de l’ industrie audio. Iconoclaste et talentueuse, l’équipe de Classé, toujours à Montréal, jouit désormais d’une portée mondiale, car plus grande et plus diversifiée que jamais. La qualité de la fabrication dans la légendaire usine Shirakawa Audio Works, au nord du Japon, permet aujourd’hui à Classé de fournir les performances et la fiabilité toujours exigées par Mike Viglas. Nous sommes persuadés qu’il serait fier de ce que nous avons accompli.

    Dave Nauber, Directeur de marque – Classé

  • Clearaudio
  • Definitive Technology
  • Denon
  • Dynaudio
  • Elipson
  • Erard
  • Exposure
  • Focal
  • Fyne Audio
  • Gold Note
  • Grado
  • IsoAcoustics
  • JVC

    JVC

  • Kramer
  • Leak
  • Lehmann
  • Lumene
  • Luxman
  • Marantz

    Marantz

    C'est à son retour de l'Armée, en 1945, que Saul B. Marantz démonte son poste de radio Mercury dans le but d'en améliorer la qualité. Guitariste classique, photographe, collectionneur d'art chinois et japonais, Saul Marantz se lance dans la fabrication d'un préampli à tubes qu'il appelle "Consolette". Il sera commercialisé en 1952, rapidement suivi par un ampli, le Model 9 et un tuner, le Model 10B. Le trompettiste Louis Armstrong s'équipera de ces électroniques pour écouter, chez lui, les enregistrements faits en studio. La compagnie Marantz est fondée en 1953.

    Le transistor ayant fait son apparition au début des années 60, Saul Marantz et les ingénieurs Smith et Sequerra sortent un ampli-tuner, le Model 18. En 1964, Saul Marantz vend sa société au groupe japonais Superscope Inc, mais reste aux commandes. Il prend sa retraite en 1968, pour bien vite fonder Dahlquist en 1972. Ken Ishiwata entre chez Marantz en 1978. Marantz est vendu à Philips Electronics en 1980. Saul B. Marantz disparaît en 1997 à l'âge de 85 ans.

    En 2001, Marantz Japan rachète la marque à Philips, puis fusionne avec Denon au sein du groupe D&M Holdings. D&M acquiert Boston Acoustics. SoundUnited LLC rachète le groupe en 2017, puis Bowers & Wilkins en 2021. Ken Ishiwata nous quitte en 2019 à l'âge de 72 ans.

    Depuis 1952, l'histoire de Marantz est jalonnée de produits mythiques, très recherchés par les collectionneurs.

  • McIntosh
  • Monacor
  • Musical Fidelity
  • NAD

    NAD

  • Naim
  • Norstone
  • Octavio
  • Optoma
  • Ortofon
  • Panasonic
  • Pass
  • Perpetuum Ebner
  • Polk Audio
  • PrimaLuna
  • ProAc
  • ProJect
  • QED

    QED

  • Quad
  • Real Cable
  • Roberts
  • Rose
  • Rotel
  • Sennheiser
  • Sonus Faber
  • Soundcast
  • Supra
  • Taga
  • Technics
  • Tivoli
  • Totem
  • Triangle
  • Wharfedale
  • Wireworld
  • Yamaha